En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ils permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion.

Les origines du whisky ( partie III )

C'est en 1780 qu'un traité commercial est signé entre l'Irlande et l'Angleterre. A cette époque , il est interdit de distiller dans les campagnes irlandaises qui sont trop difficiles à contrôler et à taxer. Ce traité ouvre un marché immense et mondial aux distilleries Irlandaises, celles de Dublin et Cork en tête.

En 1785, aux Etats-Unis le comté de bourbon voit le jour en l'honneur de la maison royale de France qui a aidé les Américains pendant la guerre d'indépendance. On y recense les premiers distillateurs. C'est à partir de 1789 que Elijah Craig popularise le vieillissement en barrique.

La révolution industrielle vers 1830 va aussi bénéficier au whisky. En effet, le français Blumenthal, l'irlandais Perrier ou le franco-irlandais Coffey vont perfectionner le processus de distillation continue et mettent au point les premières colonnes à distiller.

Ces dernières permettent de de distiller l'alcool plus rapidement et pour moins cher à partir de n'importe quelle céréale. Le goût, en revanche, en pâtit restant particulièrement neutre.

C'est en 1853 qu'une avancée majeure est permise par le parlement britannique qui autorise alors l'assemblage des whiskies. Le succès est au rendez-vous pour les distilleries qui proposent désormais des whiskies moins coûteux et plus faciles à boire ( assemblage notamment des whiskies de grain avec des whiskies de malt distillés en alambic à repasse ).

En 1860, une nouvelle loi crée les entrepôts sous douane qui permettent de stocker et d'assembler du whisky avant le paiement des taxes. Johnnie Walker, Georges Ballantine, Tommy Dewar ou encore les frères Chivas vont rapidement se faire un nom.

Le vignoble européen est ravagé en 1870 par un insecte originaire des USA, le phylloxéra. Concomitamment, l'apparition de la bouteille en verre va favoriser le stockage et l'exportation du whisky qui va ainsi remplacer les armagnacs, cognacs, brandies,...dans les verres des anglo-saxons d'abord puis dans les verres des autres continents ensuite.

Tags: whisky origine

Commentaires

Laisser un commentaire