Dégustation du whisky

La dégustation d’un whisky va faire appel à vos quatre sens pour dévoiler toutes ses caractéristiques:

– L’origine

– L’âge

– Le mode de vieillissement

– Le goût

– Les saveurs

Il existe de nombreuses typicités dans les whiskies

On regarde tout d’abord sa couleur:

La couleur du whisky varie selon le nombre d’année en fût et selon la nature des fûts.

Exemples: or vif à reflets verts, cuivrée à reflets orangés, ambre soutenu,…

On détermine le nez:

Le whisky est l’eau de vie qui propose la palette aromatique la plus vaste. Il y a deux sortes d’arômes, ceux obtenus par le vieillissement et ceux obtenus en fonction de l’élaboration.

Exemples: fin, subtil, anis étoilée, notes de pomme verte, herbe fraîchement coupée, fruits secs, cannelle, évoque le parfum vétiver, notes de chêne blanc, beurre, ammande, fruits confits, orange, citron, notes de maïs, de seigle, d’encaustique, ample, sherry, épices, notes boisées, acidulées et fruitées ( mirabelle, prune ),…

On élabore la bouche:

L’attaque en bouche et les premières impressions gustatives permettent de distinguer un whisky moelleux, gras, onctueux, d’un whisky charpenté, ferme ou sec.

Puissante, généreuse, fleurie, épicée ( poivre, bâton de réglisse ), menthe, coco, genêt, ronde, pleine, dévoile des notes d’agrumes, de fleurs (lys), pointe de sel, de noix verte, riche, concentrée, florale,…

On s’attarde sur la finale:

Il s’agit du moment le plus important de la dégustation car il y a un retour d’arômes du nez vers la bouche et le verre vide va libérer des arômes issus des extraits secs du whisky.

Longue, gourmande, fruits rouges, amande verte, herbes aromatiques, caramel au beurre salée, persistante, crémeuse, vanille et beurre frais, rémanence de fruits (orange), d’épices (cannelle) et de cuir noble, la rétro-olfaction revient en force sur l’orge maltée.

On peut aussi rafraîchir son whisky en disposant de une à 4 pierres à whisky dans le fond du verre puis en versant délicatement le breuvage par-dessus afin d’arriver à la bonne température selon ses goûts.

Pour un véritable whisky on the rocks sans dilution d’eau, tous les arômes et saveurs ont été conservés.

Un whisky single malt se déguste comme un grand vin, et comme pour un grand vin, un whisky se boit sans glace, néanmoins, les puristes glissent quelques pierres à whisky dans leur verre pour amener leur whisky à la bonne température.

– Le choix du verre est primordial:

Stenkall brun de Täljsten
Exemple du verre du stenkall brun qui est soufflé bouche dans l’usine Skruf en Suède

Un verre large et ouvert qui sert à recevoir le liquide sur un fond de glaçons est un crime de lèse-whisky, tous les arômes qui constituent l’essence même et qui font la particularité de chaque whisky et qui les différencient ont été tués.

Un verre évasé ne permet pas de retenir les arômes,  il convient donc de privilégier un verre de dégustation du type cognac, dont la forme va permettre la concentration des odeurs vers le nez.

Ce verre tulipe contribuera à faire circuler et à emprisonner les arômes lors de votre dégustation, et pour éviter leur évaporation, l’adjonction d’un couvercle est même recommandé.

L’usine Skruf est spécialisé dans la fabrication des verres soufflé bouche en Suède. Elle fournit les verres notamment des Ambassades de Suède dans le monde.

Il convient, pour déguster, de faire tourner le breuvage dans les différentes parties de la bouche, langue, palais, fond de la gorge, afin de multiplier toutes les perceptions des saveurs.

Par son incroyable capacité à emmagasiner le froid, la stéatite qui constitue la pierre à whisky est un allié de choix pour la dégustation et la préservation des arômes des whiskies, en effet, la restitution du froid se fait petit à petit et non pas d’un coup.

Nota: il convient de ne pas confondre la pierre stéatite et le granit, ce dernier taillé en cube ressemble à s’y méprendre aux pierres à whisky en pierre ollaire mais n’en a aucune des propriétés. Comme tout type de pierre mise au congélateur, elle apparaîtra comme froide au toucher, fera le même office qu’un glaçon normal et comme ce dernier tuera les arômes de votre whisky et exercera un effet anesthésiant sur vos papilles, seule la pierre ollaire constituée en majorité de talc est capable de rafraîchir lentement la boisson. Au contraire, les glaçons et cubes de granit apporte un “coup de froid” immédiat à votre breuvage vous privant du meilleur, les arômes tant recherchés.

Seule la pierre ollaire qui est composée essentiellement de talc est la seule pierre au monde capable d’emmagasiner 8 à 10 fois plus le chaud ou le froid que les autres pierres et surtout à les restituer petit à petit.

La pierre ollaire de Handöl que nous distribuons est composée à près de 80% de talc, cette pierre est douce au toucher et ne rayera pas vos verres de dégustation.

Faîtes la découverte de nombreux ensembles cadeaux qui seront parfaits pour la fête des mères, des pères ou encore pour les fêtes de Noël.